Mohammed: Citoyen slameur

Le Montréalais Mohammed arrive avec L'Ombre d'un doute, un premier disque dans lequel son slam parle d'identité et d'exil avec une relative simplicité. Une réflexion citoyenne.

Au bout du fil, Mohammed raconte son parcours de bourlingueur précoce: "Je suis né en Algérie, mais je suis arrivé à Montréal à l'âge de 15 ans. Avant, j'étais en Italie avec ma mère, après, New York, ensuite ici. Une fois que j'ai eu ma majorité au Québec, j'ai fait comme tous les bohémiens: packsack et partons en voyage. Côté identité, je dirais que je suis d'abord et avant tout un être seul. Dans mon texte La Frontière, j'écris que j'ai six milliards de colocataires. Je me sens apatride."

À l'heure où les pays s'entremêlent, où le métissage règne, Mohammed propose une réflexion personnelle sur le sujet, sans user d'un vocabulaire de sociologue pour autant. À 30 ans, il manie le stylo depuis longtemps: "L'écriture est arrivée dans ma vie vers 13 ou 14 ans. C'est né d'un besoin d'extérioriser mes bibittes. Je ne suis pas un grand lecteur, mais j'adore écrire. Jeune, j'écoutais beaucoup de rap. On est toujours influencé par la rime en fin de phrase, la composition en strophes. J'écrivais comme ça, puis, avec le temps, je me suis concentré davantage sur le sens des phrases."

Mais un slameur a besoin d'un acolyte pour poser des notes sur ses mots, faire danser ses phrases. Pour Mohammed, ce sera Boogat: "On travaille ensemble depuis quelques années. Ce qu'il m'apporte, c'est la compréhension, un support musical. Il arrive avec une musique innovatrice, avec des sonorités monde. Je dirais que sa musique est aérienne. Un mélange de plein de styles qu'il réussit à tempérer pour que la parole passe en premier. Par ailleurs, mon disque, tu peux l'écouter en te concentrant sur les textes, mais également le mettre comme fond sonore." Outre la guitare, la basse et le piano, on peut également entendre sur L'Ombre d'un doute du violon, du violoncelle et... de la flûte traversière! Miroir, miroir, dis-moi qui est le plus métissé...

Avec un premier opus, Mohammed entre dans l'arène du slam, de plus en plus populeuse. Trouvera-t-il sa place?

Mohammed
L'Ombre d'un doute
(Maisonnette)
En magasin le 20 avril


Source: VOIR.CA - 15 avril 2010