"Ass n unejmaa" a séduit le public d'Ottawa-Hull!

Arab Sekhi a encore une fois visé juste avec sa nouvelle pièce de théâtre; "Ass n unejmaa" (le jour de l'assemblée du village). Le nombreux public qui s'est déplacé ce 6 juin 2009 pour assister à la toute première présentation de cette pièce et a pu faire un voyage en Kabylie pour assister à l'assemblée d'un village qui se déroule dans un café.

La pièce a été produite et présentée par le TRA-AAA (Théâtre du renouveau Amazigh-Amezgun Amaynut Amazigh). L'ACAOH (Association culturelle Amazigh d'Ottawa-Hull) a comme à son habitude étroitement contribué à la réussite de cet événement.

La pièce a été jouée par les talentueux interprètes de "Tidak n Nna Fa", Arab Sekhi et Hocine Toulait ainsi que par trois nouveaux visages qui ont agréablement surpris l'assistance par leur prestation; Brahim Benammar, Hakim Abdat et Nouredine Bala.

Arab Sekhi, auteur et réalisateur de la pièce, fidèle au style qu'il l'a distingué dans la pièce "Tidak n Nna Fa", a déployé un effort intellectuel judicieux en dosant savamment les émotions ainsi que les répliques et dialogues des cinq acteurs dans le but de mettre en valeur les différents courants et écoles de pensée qui ont traversé et qui continuent d'influencer la mémoire collective et le vécu quotidien des kabyles. Il a aussi mis de l'avant l'évolution des valeurs et les contradictions qui traversent les générations tout en s'appuyant sur un mode de pensée ancré dans des valeurs ancestrales sures qui ont permis aux Kabyles de traverser les siècles et de sauvegarder leur identité.

Ce jour là c'était jour d'assemblée (Ass n unejmaa) et cinq des membres de cette assemblée désignés démocratiquement par leur Adrum respectif, se sont donné rendez-vous au café pour se réunir :

  • Da Yidir (le propriéataire du café et président de l'assemblée) interprété par Arab Sekhi
  • Da Muqwran (le directeur d'école du village) interprété par Hocine Toulait
  • Cheikh Meziane (Imam du village) interprété par Brahim Benammar;
  • El Hadj Allemas (notable du village, retraité) interprété par Hakim Abdat; et
  • Mennad (jeune diplômé) interprété par Nouredine Bala.

En en attendant que le 6ième membre les rejoigne, nos cinq membres se sont mis, tout en jouant aux dominos et en sirotant quelques thés et cafés, à aborder des sujets de la vie quotidiennes kabyle dans un style où poésie, humour, tristesse, sagesse et nostalgie se mélangent et se côtoient pour dresser tantôt un tableau critique de la société kabyle et tantôt un profil fidèle aux valeurs démocratiques de la société kabyle.

L'auteur a voulu attirer l'attention à travers le jeu naturel et professionnel des acteurs entre autres sur :

  • Le manque de communication entre les générations;
  • la place de la femme dans la société kabyle;
  • La non-expression de la sensibilité masculine (amour, tristesse, etc. .) censurée (voir autocensuré) par le modèle d'éducation et de valeur inculqué par la société ;
  • La nécessité et l'importance de la réappropriation des Kabyles de leur histoire et de leur mémoire (réécriture) et de ne pas se contenter des écrits des auteurs non-kabyles (à titre d'exemple, les historiens ne crient pas sous tous les toits que Saint Augustin et Tariq Ibnu Ziyad sont des berbère…); et
  • L'importance d'utiliser (la faire travailler) la langue Amazigh en général et Kabyle en particulier dans toutes les facettes de la vie quotidienne (sciences, commerce, politique, littérature, art, divertissement, religion, etc.) et de ne pas la cotonner dans un carcan folklorique qui signera sa disparition à plus ou moins long terme.

Cette nouvelle pièce vient enrichir le patrimoine culturel Amazigh en général et Kabyle en particulier et vient participer à l'effort de création culturel et intellectuel gage de pérennité de notre langue et de notre culture. Elle s'inscrit dans un élan de renouveau auquel nous croyons fermement.

Le TRA-AAA et la troupe vous donnent rendez-vous pour une toute première Montréalaise le samedi 13 juin à 19:30 au Patro le Prévost au 7355, Christophe Colomb (coin Everett) Métro Jean-Talon, sortie St-Hubert.